Publié le :

Télétravail : un potentiel inexploité ? Découvrez le nouveau livre blanc de Boostrs !

#Startup #Décryptage #Veille

Dans son dernier livre blanc « Télétravail : un potentiel inexploité ? » Boostrs s’intéresse au télétravail sous un nouvel angle : celui de sa faisabilité selon les métiers et les compétences.Découvrez leur approche pour aider les organisations à identifier leur potentiel de télétravail.

>> Télécharger le livre blanc : « Télétravail : un potentiel inexploité ? »

Télétravail : un potentiel inexploité ?

Les mesures mises en place pour enrayer la pandémie de Covid-19 ont amené de nombreux actifs à changer brutalement de mode de fonctionnement et d’organisation pour travailler à distance.

Cependant, cette situation exceptionnelle a également mis en évidence l’incapacité de certains travailleurs à exercer leur métier en télétravail, compte tenu de leurs missions ou des outils qu’ils doivent utiliser. Ils sont des millions en France à avoir été concernés par le chômage partiel mis en place par le gouvernement.

Face à ce constat, savoir dans quelle mesure une personne peut télétravailler ou non est devenu un nouvel indicateur clé pour les organisations. Il leur permet d’estimer l’impact potentiel du télétravail sur leur activité et d’adapter au mieux leur design organisationnel en conséquence.

 

Estimer le potentiel de télétravail

C’est sous ce nouvel angle et afin d’apporter de nouvelles perspectives aux organisations que Boostrs s’est intéressé au télétravail dans son dernier livre blanc « Télétravail : un potentiel inexploité ? ».

L’étude du spécialiste de la gestion des compétences répond ainsi à 5 questions clés : 

1. Sur l’ensemble des compétences techniques existantes, combien peuvent être utilisées en télétravail ?

2. Quelles sont les catégories de compétences qui peuvent être utilisées en télétravail ?

3. Quels métiers sont les plus (ou les moins) propices au télétravail ? Quelles sont les fonctions des entreprises les plus adaptées au télétravail ?

4. Les métiers les plus seniors sont-ils plus susceptibles d’être effectues en télétravail ?

5. Combien de personnes en France pourraient théoriquement effectuer au moins une partie de leur travail en télétravail ?

Deux éléments différencient ce livre blanc des autres contenus concernant le télétravail : l’attention portée aux compétences essentielles des métiers et l’index de télétravail établi par Boostrs, permettant de classer les compétences et les métiers selon 3 niveaux de faisabilité en télétravail.

> Télétravail quasiment impossible,

> Télétravail partiel (possible dans certains cas),

> Télétravail complet (possible dans presque tous les cas).

Une approche novatrice pour aider les organisations à identifier leur potentiel de télétravail.

>> Télécharger le livre blanc : « Télétravail : un potentiel inexploité ? »

Partager sur :

Lire aussi #Startup, #Décryptage, #Veille

Goshaba révèle le potentiel des candidats à l’emploi à la Ville de Paris

Une collectivité locale à l’origine d’une plateforme d’innovation. Si l’initiative est assez originale pour être soulignée, le choix de la thématique l’est d’autant plus. Avec la création de Rhizome, plateforme d’innovation dédiée à la transformation RH et à l’évolution du travail, la Ville de Paris a entamé une réflexion de fond sur l'innovation dans les ressources humaines et l’emploi. Première expérimentation avec la startup Goshaba : la recette pour bousculer des habitudes de recrutement et moderniser son image de recruteur public.

La transformation des ressources humaines au coeur du plus grand rendez-vous de l’innovation

Selon, l’étude de EY “La transformation digitale au sein des organisations” (2019) 78% des entreprises sont en cours de chantiers de transformation ou en stade de leur finalisation. L’importance de la transformation RH au cœur de ces chantiers était particulièrement visible lors du Hacking de l’Hôtel de Ville qui s’est tenu le 6 mars 2020. Pendant le Hacking,  l’un des plus grands rendez-vous d’innovation de l’année organisé par Paris&Co, l’innovation RH et l’évolution du travail ont étés mis en avant dans l’organisation de l’événement.