Faut-il adapter son style de management pour accompagner les collaborateurs travaillant sur des métiers émergents ?

En janvier 2020, Linkedin Talent Solutions publiait une étude sur les métiers les plus recherchés en France. Les métiers qui recrutent le plus sont liés au digital, et notamment aux technologies et à la data. Des métiers tels que UX Designer, Data Analyst, Business Analyst ou Traffic Manager sont considérés comme des “métiers émergents”. Les compétences de ces profils relativement récentes sur le marché de l’emploi ne sont pas encore bien assimilées et cartographiées au sein des organisations. Par conséquent, le management de ces types de profils pose question aux professionnels RH et aux managers  pour accompagner le collaborateur durant sa carrière.

Manager coach, une notion qui mérite des explications

Être manager coach une tendance en vogue ou une tendance de fond ? Les définitions du manager coach abondent et tendent à définir un manager qui à la fois dirige les équipes, remplit les objectifs et se trouve en même temps dans une posture de bienveillance et révèle le potentiel de chacun des collaborateurs. Lors de ce 14e atelier d’open innovation les partenaires de Rhizome (AG2R La Mondiale, Enedis, Pôle Emploi, RATP, The Adecco Group,  la Ville de Paris et Total) ont pris la notion du manager coach avec les pincettes et ont noté que le terme de coach n’est pas forcément approprié pour définir ce type de management. L’alliance de deux mots sous-tend une notion de manipulation positive qui se révèle problématique : le manager coach serait celui qui agirait sur les leviers d’action des collaborateurs dans le seul but d’atteindre ses objectifs, oubliant alors le principe d’accompagnement et d’écoute de ses équipes. Parler d’un manager facilitateur serait alors plus approprié et cette figure a été éclairée sous 3 angles.